•  

    Mon Cher Petit Ange Adoré,

    Depuis que tu es parti, je n'ai jamais ressenti que tu es près de moi... et je sais pourquoi maintenant.Je m'en voulais trop d'avoir eu à accepter cette piqure détestable qui t'a ôté ta vie, même si ton petit corps était bien malade... J'ai toujours eu la sensation depuis de t'avoir "tué"... et je ne supporte pas.

    Autant j'ai demandé à Josselyne de communiquer avec Titi et avec Jade... mais j'avais trop peur avec toi. J'avais trop peur qu'elle me dise que tu ne voulais pas partir, que tu m'en voulais, que tu n'étais pas bien. C'était une telle hantise que jamais je n'ai même pu en parler...

    Et puis ce week-end... ce stage de communication animale que j'ai fait m'a apporté plein de réponses et tué mes doutes. Qu'on me croie, qu'on ne me croie pas... alors là je comprendrai l'un comme l'autre... mais c'est le dernier de mes soucis. J'ai vu des images arriver dans ma tête que je devais retranscrire, entendu des mots que je devais écrire, et que je suis tombée juste à 90 % des cas et qu'en plus, mes retours ont expliqué certains comportements d'animaux aux maîtres de ceux pour qui je faisais le retour... çà c'est la réalité qui pour moi est la plus importante et primordiale.Je pensais qu'il y avait de la psychologie, d'autres choses... Je n'imaginais pas çà comme çà du tout, loin de là et çà m'a fait très peur au début, çà m'a choquée, puis çà m'a remplie d'amour et d'espoir. On est tous capables de faire ce que j'ai fait car si moi j'y arrive, n'importe qui peut le faire, çà maintenant, je le SAIS ! Il faut juste pouvoir l'accepter.

    Et toi mon Choupy, tu en as profité pour transmettre tes messages à ces 3 personnes, pour moi.Et c'est en larmes que je les ai accueillis et entendus. Sur la route du retour à la maison, je dormais presque et je t'ai demandé de m'envoyer avant la nuit un signe qui ne laisse aucun doute possible que nous sommes toujours connectés, comme tu as dis à ces personnes... (aux 3 et Josselyne a confirmé). Il me fallait une dernière "confirmation" avant de me coucher ce soir-là... histoire de SAVOIR de toi à moi directement. 

    Je suis rentrée, tous les mimis sont venus m'accueillir... j'ai fait des bisous à tous, puis j'ai été manger car très fatiguée... La télé était allumée mais je ne la regardais pas, j'entendais vraiment de très loin. Je mangeais en repensant à ces 2 jours d'amour intense que j'ai reçu dans mon coeur par ces animaux incroyables !!! Ils sont pleins de force et de courage !

    Et d'un coup, j'entends "on est VRAIMENT connectés" Le mot vraiment en gros parce que l'homme qui prononçait ses mots a accentué particulièrement ce mot. Et en même temps j'ai réalisé que j'entendais depuis quelques minutes ce mot sans y faire attention... "nous sommes connectés"... "nous sommes connectés"... J'avais entendu çà au moins 3 ou 4 fois en peut-être 5 minutes sans réaliser et sans y faire attention. C'est ce vraiment qui a attiré mon attention. C'était le signe que j'attendais et à ce moment-là quand j'ai réalisé que c'était un signe, j'ai senti comme une chose froide qui touchait mon nez, un peu comme si quelque chose de froid et mouillé me faisait un bisou esquimau... Et là, je me mets en arrière sur ma chaise... et me revient à l'esprit les mots du seul monsieur présent au stage et aussi de sa femme, qui m'ont dit la même chose... "dites à maman que je lui fais des bisous esquimaux, elle comprendra".Bah oui, çà je comprends !!! C'est une manie que j'ai, que de frotter mon nez au nez de mes mimis.... Et Choupy adorait particulièrement çà !Ma tête a commencé à tourner... d'émotion, j'ai du aller me coucher directement. C'étaient trop d'émotions d'un coup...Non, je ne suis pas folle au contraire, je laisse l'amour de mes anges partis m'envahir. Ils en ressentent le besoin et çà faisait presque 5 ans que Choupy essayait de m'envoyer des signes que je ne voyais pas. Il l'a dit aux 3 personnes. Non, suis tout sauf folle... je le sais, maintenant et mon coeur est envahi d'un amour profond. Une nouvelle porte s'est ouverte en grand, ce week-end... Et croyez-moi, je n'essaie pas de convaincre qui que ce soit, mais nos anges sont là et ils sont bien et ils sont en connexion avec nous, çà c'est une certitude pour moi à présent et çà a changé ma vie carrément... et c'est avec un sourire large large que je vous le dis  :Nos petits anges nous guident, ils sont près de nous même s'ils suivent leur chemin ailleurs, dans ce monde où nous irons tous un jour les rejoindre rire

    Mais aujourd'hui mon bébé Choupy, en plus nous sommes le 1er... tu es parti un 1er décembre... je voulais te rendre cet hommage bien différent, mais je veux te dire qu'enfin depuis bientôt 5 ans, je me sens enfin connectée à toi... et j'en suis tellement tellement heureuse... Mais tu le sais, mon bébé  coeur

    Nous avons toujours été connectés, mais j'avais trop mal pour le voir...Maintenant NOUS sommes connectés pour toujours...coeur enveloppe coeur





    Mon Choupynou... mon amour. Tu es heureux, je n'en doutais pas mais maintenant je le sais. Tu cours après les grenouilles, juste pour sauter avec elles... Tu sautes sur les reflets des petites flaques d'eau...Tu ES heureux.Et surtout... surtout...Tu nous remercies de t'avoir aimé et accompagné car maintenant tu gardes avec toi tout cet amour.

    Mon dieu quel cadeau j'ai reçu hier... 4 personnes à me dire les mêmes messages... alors qu'elles étaient devant moi, qu'aucune ne te connaissait et qu'elles n'ont pas parlé, puisque je les regardais... Et surtout, je savais que tu leur envoyais des images... de ton paradis.Et ton paradis est beau mon bébé... je suis heureuse que tu te sentes heureux car tu peux enfin vivre la vie que j'ai rêvée pour toi ici. Tu la vis dans un monde invisible pour moi, mais tu es là auprès de nous et tu te sens heureux au maximum... Oh mon bébé... comme je t'aime.

    Et comme mon coeur est revenu en paix de ces deux jours INCROYABLES !

    Quand on a un bon coeur, il est si facile d'entrer dans un autre coeur aussi beau.J'ai reçu tant d'amour dans mon coeur que je vais avoir besoin de temps pour m'en remettre !

    Votre monde est tellement magnifique et plein de sérénité

    Je t'aime, mon bébé. Merci de m'avoir libérée de mes doutes et de ma culpabilité envers toi pendant toutes ces années... MERCI... MERCI... MERCI...


    votre commentaire
  •  

    Oh petite Jade... aujourd'hui çà fait 1 an que nous pleurions tant, que l'espoir a fait place au chagrin.
    Nous ne sommes pas arrivés à temps chez le Dr Lazard, là où tu étais hospitalisée, pour te dire un dernier "je t'aime", un "au revoir"... quelle souffrance nous avons ressentie et ressentons toujours...

    Ma chérie, nous n'arrivons toujours pas à accepter ton départ. Nous parlons souvent de toi, nous disons si souvent "quel gâchis"... que nous t'aimons, que tu nous manques. L'équilibre n'est plus le même à la maison, sans toi, ma douce princesse. Tu étais si belle, si douce, si sincère et si gentille. Tu manques tellement à Domino, pour vos combats de catch "pour rire", où nous ne le savions que parce que nous découvrions entre tes petites dents, des poils de Domino ou vice versa... Vous vous entendiez si bien pour cela et tout était si équilibré.

    Je me souviens du jour où tu es arrivée à la maison, nous pensions que tu étais un mâle. Mais tu étais une belle fifille stérilisée, non identifiée et tout de suite, Christophe a complètement craqué pour toi, espérant que tous les gens qui venaient te voir ne te reconnaissent pas comme leur minette... afin qu'il puisse t'adopter ! Et ce fut chose faite peu de temps après.

    Quel bonheur cela a été de t'avoir dans nos vie, Jade... Je te le dis avec tout mon coeur car je le ressens au plus profond de mon être... Tu étais tellement sociable, tellement tranquille... Tout était toujours parfait à ton goût... rien ne te dérangeait. Quel gâchis... mon dieu quel gâchis.

    Tu n'avais que 6 ans... ma chérie. Tu n'étais qu'à l'aube de ta vie. Mais comme je lis partout, nous avons tous notre mission ici-bas... et peut-être que la tienne était remplie.

    La vie ne tient pas compte de notre amour et de notre chagrin. Quand elle veut prendre, elle prend.

    Une chose que je sais, c'est que tu es heureuse là où tu es et que tu n'es jamais loin de nous. Tout comme Choupynou... et tout comme mon petit Bébé Lilys...

    Ma douce princesse, en préparant ce diaporama, j'ai bien pleuré... Voir toutes ces photos débordantes de sérénité, je voudrais tant pouvoir te prendre encore une fois dans mes bras, pour t'entendre râler, puis ronronner... C'était tellement bon de sentir ton pelage si doux et si douillet...

    Comme nous t'aimons, petite Jade chérie...
    Mais çà, tu ne le sais que trop bien, puisque tu es dans nos coeurs pour toujours... Tu peux mieux que jamais y voir l'amour que nous avons pour toi, ma chérie.

    Chaque jour, chaque instant, partout, où que nous soyons, où que tu sois, ma chérie... reçois notre amour éternel... Nous t'aimons à l'infini. 

    C'est dur de ne pas verser des larmes de "saudades"... quand le manque se fait trop grand d'un coup... Il y a une phrase en portugais qui dit :

    "Saudade é um sentimento,
    que quando nao cabe no coração, escorre pelos olhos"


    C'est tellement vrai... Cela veut dire :

    "Le manque est un sentiment qui,
    lorsqu'il ne tient plus dans le coeur, coule par les yeux"...

    Sois heureuse, ma puce d'amour... avec Choupy et avec mon Titi...
    Vous êtes dans nos coeurs toujours et pour toujours.

             

    J’ai toujours ton cœur avec moi
    Je le garde dans mon cœur
    Sans lui jamais je ne suis
    Là ou je vais, tu vas…
    Et tout ce que je fais par moi-même est ton fait…
    Je ne crains pas le destin
    Car tu es à jamais le mien
    Je ne veux pas d’autre monde, car
    Tu es mon monde, mon vrai…
    Tu es tout ce que la lune a toujours voulu dire
    Et tout ce que le soleil chantera
    C’est le secret profond que nul ne connaît
    C’est la racine de la racine
    Le bourgeon du bourgeon
    Et le ciel du ciel d’un arbre appelé vie
    Qui croît plus haut que l’âme ne saurait l’espérer
    Ou l’esprit le cacher…
    C’est la merveille qui maintient les étoiles éparses.
    Je garde ton cœur
    Je l’ai dans mon cœur.
    ___

    E.E. Cummings (1894-1962)n 


    votre commentaire
  • J’ai toujours ton cœur avec moi
    Je le garde dans mon cœur
    Sans lui jamais je ne suis
    Là ou je vais, tu vas…
    Et tout ce que je fais par moi-même est ton fait…
    Je ne crains pas le destin
    Car tu es à jamais le mien
    Je ne veux pas d’autre monde, car
    Tu es mon monde, mon vrai…
    Tu es tout ce que la lune a toujours voulu dire
    Et tout ce que le soleil chantera
    C’est le secret profond que nul ne connaît
    C’est la racine de la racine
    Le bourgeon du bourgeon
    Et le ciel du ciel d’un arbre appelé vie
    Qui croît plus haut que l’âme ne saurait l’espérer
    Ou l’esprit le cacher…
    C’est la merveille qui maintient les étoiles éparses.
    Je garde ton cœur
    Je l’ai dans mon cœur.

    ***

    E.E. Cummings (1894-1962) 

    95 Poems (1958)


    votre commentaire