• Joyeux Anniversaire mon Lilys - 20 ans -

    Oh mon bébé, mon petit bébé d'amour à sa titite maman... 20 ans, tu aurais eu 20 ans.C'était l'un de mes grands rêves, que de te mener très âgé... et de t'aider comme je l'ai fait pour Lolo... Mais la vie, le destin a frappé et il en fut autrement, et çà a changé totalement ma vie.
    Mon bébé. Tu as été et tu resteras toujours un être exceptionnel pour moi, dans mon coeur et mon âme. Je sais que tu n'es jamais loin de moi, que tu m'aides dans les bons moments, mais surtout dans les moments les plus difficiles. Il y a peu, tu es venu me visiter dans mon rêve... Je t'en remercie tellement fort mon ange... Ce fut un tel bonheur malgré la tristesse au matin de constater que ce n'était "qu'un rêve"... mais je savais que tu avais été là tout près de moi et que tu es venu m'aider.
    Je te souhaite un joyeux anniversaire parmi tous les petits anges du paradis... Cette année tu vas le fêter avec notre petit Lolo qui est allé te rejoindre... et aussi la petite Cigana.Avec Choupynou, Jade, Lolo et tous les petits anges de nos amis... passe de bons moments.Je t'envoie tout mon amour, qui ne se finira jamais... et qui ne fait que grandir.Dans tous les moments de ma vie, tu es là... et tu y seras toujours.Tu vis dans mon coeur, tu vis dans mon âme... tu es le pilier de tout, de ma vie. Sans toi rien ne serait, je le sais.Je sais aussi que sans toi, je ne serais peut-être plus là. Jamais je n'oublierai nos jours et nos nuits tous les deux seuls dans cet appartement où tu m'as tellement aidée, en étant toujours dans mes bras, auprès de moi, à me soutenir si fort... C'est pour çà que tu es et que tu resteras toujours un être spécial dans mon âme, mon ange.
    C'est si difficile de continuer la vie sans toi malgré les années qui passent.Tu étais une telle source de bonheur pour moi... un équilibre, un pilier... 
    Je me demandais toujours comment je pourrais vivre sans toi... je me disais toujours que jamais je n'y arriverais. Et tu l'as senti toi aussi. Alors tu m'as envoyé toutes ces petites plumes de tes ailes pour m'aider à réagir, à vivre, à sourire. Et tu as réussi. Ce n'est pas simple, mais tu veilles sur nous, avec l'aide de Choupy, Jade et maintenant Lory... 
    Oh mon bébé... passe une belle journée parmi ton éternité... Reçois tout cet amour que je t'envoie depuis mon âme, mon coeur...

    Joyeux Anniversaire mon Lilys - 20 ans -

    Partage-les avec tous les petits anges... je sais que tu es si merveilleux et bon, tu le feras.
    Je t'aime, mon ange... je t'aime d'un amour tellement doux, tellement infini et pur. Je t'aime de plus en plus fort. J'ai tellement hâte d'un jour te retrouver, c'est pour çà que je n'ai pas peur de la mort Smile 
    Mon bébé, sois heureux...

    Joyeux Anniversaire mon Lilys - 20 ans -

    Joyeux Anniversaire mon Lilys - 20 ans -

    Ta maman pour toujours

    Joyeux Anniversaire mon Lilys - 20 ans -    Joyeux Anniversaire mon Lilys - 20 ans -   Joyeux Anniversaire mon Lilys - 20 ans -

    Joyeux Anniversaire mon Lilys - 20 ans -


    votre commentaire
  • Mon Lory, un mois sans toi !

     Oh mon petit bébé Lolo... 1 mois que tu es parti rejoindre les anges...
    1 mois que nous pleurions sans cesse car nous ne voulions pas être séparés de toi.
    Nous savions depuis longtemps que ce moment viendrait bientôt, mais nous ne sommes jamais prêts.
    Comment se préparer à ne plus voir ceux qu'on aime si fort ? Jamais on ne peut !
    J'ai passé cette semaine avec toi qui m'a permis d'être apaisée malgré ma souffrance.
    Je sais que nous avons fait pour toi tout ce qu'il était possible de faire.
    Après nous ne voulions pas te voir souffrir et toi-même tu nous as bien signifié que le moment était venu pour toi d'aller retrouver mon petit Lilys, mon Choupynou, ma petite Jade, ton petit Roméo et tous les anges du Ciel, qui nous manquent si fort... Tu as couché ta petite tête sur la table du vétérinaire, paisible, tranquille, pas apeuré... Tu étais si fatigué, tu nous demandais de t'aider à t'en aller. Et je t'avais promis que s'il était nécessaire, nous t'aiderions...
    Ce furent des moments insoutenables, que nous avons malgré tout pu partager avec Catherine et Patrick, car le Dr Cassaigne est tellement humain qu'il nous a permis de rester autant de temps que nous voulions avec toi et avait même mis si besoin le téléphone à notre disposition...
    Nous t'avons tous parlé, tous dit merci de tout l'amour que tu nous avais apporté...
    Puis ce moment où tu t'es envolé vers le bonheur, l'oubli de la souffrance, l'infini du bonheur... en laissant ton petit corps fatigué de souffrir... et nous si désespérés...
    Mais j'ai su que tu es bien, je l'ai su : tu me l'as montré dans tes yeux, par tes gestes sereins...
    Seulement mon bébé, comment vivre sans ta présence, sans toi dans cette chambre qui a été décorée rien que pour toi ? Je n'ai pas pu y aller pendant une semaine. Puis j'y suis entrée, j'ai rangé, çà m'a fait du bien, une douce chaleur dans mon coeur...
    Tes cendres sont là sur ton bureau... et lorsque Vivi ne sera plus malade, je laisserai cette porte enfin ouverte et chaque fois je pourrai te croiser, je pourrai te voir... ce sera bien...
    Je sais combien tu es heureux et en paix maintenant, délivré de cette fatigue qui te pesait.
    Plus de médicaments, plus de portes fermées, plus de maladies...
    Seuls le bonheur, l'amour, la sérénité priment maintenant, et éternellement.
    Chaque jour tu dois recevoir tout l'amour que nous t'envoyons d'ici mon bébé. 

    Mon Lory, un mois sans toi !

    Tu es partout...
    Sur la terrasse lorsque je regarde le lit pliant sous lequel tu t'es réfugié pendant une semaine...
    Dans la maison lorsque je pense à toi... dans la chambre qui est et restera la tienne...
    Tu es dans nos coeurs et nos âmes.

    Tu es partout mon ange... libre, heureux et apaisé... mais toujours auprès de nous.

    J'aime savoir que tu as enfin cette liberté dont on a dû te priver et qui nous faisait tellement mal.
    J'aime savoir que tu es là malgré cette liberté, dans ton chez toi que tu avais choisi.

    Oh mon bébé, mes larmes coulent...
    Malgré ma paix intérieure, je maudis ce cancer qui t'a emporté loin de nous !
    Pourquoi çà alors que tu avais déjà le FIV et l'herpès virus ???
    Tu aurais pu rester encore longtemps heureux avec nous mon bébé... j'aurais tant voulu !!!

    Mon petit Lolo d'amour... je te chéris et je te chérirais pour le reste de ma vie.
    Ton maître aussi... lui qui a encore tant de mal à aller se coucher sans tes ronrons...

    Malgré ton isolement dans cette chambre, tu occupais tant d'espace dans cette maison.
    Tu occupais et tu occuperas toujours TON propre espace dans nos vies, nos coeurs et nos âmes.

    J'espère que tu as retrouvé Titi, Choupy, Jade, Roméo, ton Titou... tous les petits anges...

    Je suis sûre que tu es heureux mais la douleur est grande de ne plus te voir, de ne plus m'occuper de toi, de te prendre dans mes bras, de te brosser et t'entendre ronronner si fort.
    Je garde précieusement ta brosse dans une jolie boîte sur ton bureau et je sens ton odeur dans les poils qui y sont restés... çà fait tellement de bien mon bébé... Sad

    Oh petit Lolo, j'ai du mal à croire que tu n'es plus là...
    Il nous arrive souvent de t'appeler... Lorsque je fais les soins, je dis "je vais chez Lolo"... et puis je pleure en réalisant que non... Oui je vais bien chez toi mais en ce moment c'est pour soigner Vivi.

    J'espère que tu ne nous en veux pas que les mimis soient dans ta chambre...
    Je ne pense pas... mais je te demande pardon quand même...
    Nous n'avons pas eu trop le choix dans le tumulte de ces derniers mois à la maison.

    Sois heureux parmi les anges mon coeur... sois heureux plein de bonheur.

    Nous t'aimions, nous t'aimons et nous t'aimerons éternellement.

    Mon Lory, un mois sans toi !

    Mon Lory, un mois sans toi !

    Mon Lory, un mois sans toi !


    votre commentaire
  • Oh petit Lory Chéri,
    Nous sommes tellement déchirés, aujourd’hui et pour toujours. Tu nous a quittés après 5 ans de bonheur à la maison.
    Tu es venu nous rejoindre le 16 octobre 2011 et depuis ce jour, c’était le bonheur pour nous tous. C'était un bonheur de t'avoir, un plaisir de te faire des câlins.
    La vie ne t’a pas épargné. Tu as vécu de bons moments dehors, mais beaucoup plus de mauvais moments. Les maladies t’ont rendu la vie difficile, mais nous avons tout tenté pour les contrer.
    Ce jour, la maladie a été la plus forte. Et ne voulant pas te voir souffrir, voyant aussi à quel point tu étais épuisé, nous avons dû prendre cette terrible décision d’arrêter ton petit cœur pour t’éviter bien des souffrances. Ce fut le moment que nous redoutions le plus. Il est arrivé. Pardonne-nous, mais c’était par amour pour toi. Nous ne pouvions concevoir de te voir souffrir, toi qui étais si fatigué.
    Aujourd’hui tu as déployé tes ailes d’ange et tu t’es envolé vers la lumière où se trouve notre Lilys, notre Choupy, notre Jade, mais aussi le petit Roméo que tu suivais en promenade, ton cher Titou, et tous les amours partis au Ciel…


    Je sais que tu te sens déjà délivré, en forme, très bien. Je sais que tu te sens heureux. Tu vois dans nos cœurs notre souffrance, mais n’en tiens pas compte, nous allons y arriver. Tu resteras toujours dans nos cœurs.

    Une amie a écrit ces mots qui resteront gravés en moi…
    « Les chats ont l'habitude de griffer pour marquer leur territoire.
    Lory aura griffé votre cœur avec de beaux souvenirs »
    Oh oui tu as griffé nos cœurs pour y marquer ta place, ton territoire de choix et tu y resteras éternellement. Tu as su choisir une belle place douce et confortable.

    Tous ces merveilleux souvenirs cumulés tout au long de ces 5 années resteront gravés en nous. Jamais nous ne t’oublierons… Essaie de ne pas nous oublier et envoie-nous des signes, mon coeur... des petits signes, viens dans nos rêves...

    Tu es parti rejoindre ton cher Titou… ton copain de galère des années de rue…
    Aujourd’hui vous devez être heureux de vous retrouver sans avoir toutes ces tristesses de la rue. Vous retrouver dans la lumière doit être un bonheur intense… j’aime imaginer cela, mon cœur. Soyez heureux à nouveau encore plus… ensemble et avec tous nos petits anges.

     

    Un jour nous serons tous réunis là où tu vas et plus de portes fermées, plus de fenêtres clôturées, plus de maladies qui nous séparent, plus de médicaments. Nous aurons toute la liberté pour nous tous et nous pourrons tous être ensemble, éternellement.

    Embrasse bien mon bébé Lilys pour moi, notre petit Choupy, notre petite Jade…
    Dis-leur qu’on les aime tellement fort et qu’on pense à eux chaque jour.
    Désormais, nous embrasserons 4 anges au Ciel… chaque jour, chaque soir...
    Nous sommes tellement déchirés, le coeur en révolte mais nous ne pouvons qu'accepter l'inacceptable. Aller de l'avant pour un jour vous retrouver.


    Soyez heureux, en paix, délivrés de tout mal, de toute souffrance.
    Nous t’aimions, nous t’aimons et nous t’aimerons toujours petit Lory.
    Nous vous aimions, nous vous aimons, nous vous aimerons toujours.
    J'ai tellement de mal à croire que tu es devenu un ange, mon coeur...

     Lilys  Choupy  Jade  Lory 

    Sur la Terre comme au Ciel, vous êtes et resterez toujours nos bébés.

    Dulce & Christophe
    Maman et Papa de la Terre pour toujours

    Nous aimons beaucoup ce texte que nous te dédions mon Lory.
    Le 16 octobre 2011 le Grand Jardinier a envoyé Catherine et Patrick pour te confier à nous, pour te rendre heureux et nous savions qu'il reviendrait te reprendre, pour te replanter là où tu pourras être la plus belle des plantes pour ainsi te retrouver rayonnant de santé et de lumière, épanoui plus que jamais.

    LA PETITE PLANTE

    Un jour le Grand Jardinier me confia
    Une plante d'une qualité très rare, et très belle ;
    Je reviendrai la chercher, dit-il en souriant ;
    Soigne-la bien, en la gardant pour moi.

    J'en ai pris soin, et la plante a grandi,
    Elle a donné une fleur aux couleurs rayonnantes,
    Belle et fraîche, comme l'aurore au printemps.
    Mon âme était radieuse, mon bonheur sans égal.

    De toutes mes fleurs, elle était la plus glorieuse,
    Son parfum, son aspect étaient merveilleux;
    J'aurais voulu la garder, tant mon cœur s'y était attaché
    Pourtant, je savais qu'Il reviendrait la chercher.

    Et voici, Il est venu un jour me demander
    La jolie plante qu'Il m'avait prêtée...
    Je tremblais ! Mais c'est vrai qu'Il m'avait dit
    Qu'un jour Il reviendrait pour me la réclamer.

    "C'est parfait", dit-Il en respirant son parfum
    Alors, en se penchant, Il a parlé doucement :
    "Si elle reste dans ce sol, elle va perdre sa splendeur,
    Je veux la transplanter dans mon jardin Là-haut".

    Avec tendresse, il la prit et s'envola
    Pour la planter Là-haut où les fleurs ne se fanent pas :
    Et un jour futur, dans ce Jardin de Gloire,
    Je la retrouverai épanouie, et elle sera mienne.

    Poète anonyme

    Bon voyage mon bébé... ne nous oublie pas car nous ne t'oublierons jamais.
    Un jour nous serons réunis à nouveau mon Ange...


    votre commentaire