• Oh ma petite Princesse, ma petite Bébé d'Amour,
    Aujourd'hui cela aurait fait 7 ans que tu étais entrée dans nos vies et dans nos coeurs. Tu es venue tout bousculer.
    J'étais ravagée par l'envol de mon Titi vers les anges. Je ne voulais pas d'autres mimis. Je n'en voulais vraiment pas. C'était bien trop dur de souffrir à ce point et je me laissais aller à mon chagrin sans comprendre que je glissais doucement vers l'ailleurs moi aussi... Mais tu es arrivée ce jour de neige dans un état pitoyable, à bout de souffle, à bout de vie.

    Je ne mettrai pas les photos, je ne veux pas m'en souvenir.
    Aujourd'hui je veux me souvenir de ces années où tu faisais ta Chichine, ces années bonheur où tu as été tellement... mais tellement heureuse avec les mimis... Je veux me souvenir du bonheur extrême que tu as vécu avec Choupynou et Praline, alors que tu souffrais. Mais tu étais tellement heureuse avec eux... Toujours ensemble tous les trois... partout où vous étiez, vous étiez collés les uns aux autres, serrés comme un seul ! C'était si beau de vous voir.
    Et puis Choupynou s'est envolé... plus rien n'a été pareil. Toi et Praline vous aimiez, mais vous avez trop souffert de perdre votre ami, notre Choupy... et vous vous êtes éloignées... tout en gardant une belle amitié malgré tout.
    Aujourd'hui tu es partie rejoindre ton cher Choupy. Je suis heureuse que tu puisses être avec lui... vous vous aimez tellement. J'ai fait cette vidéo pour le premier anniversaire de l'envol de Choupynou... çà me fait mal de vous voir comme çà... si heureux et que la vie n'aie pas tenu compte de çà... Tu étais malade, tu compensais si courageusement avec les mimis et nous... et en plus de tout çà, la vie nous a enlevé ce petit être si cher, si gentil et si doux... Je ne me lasse pas de regarder vos photos... J'espère qu'à présent vous vous êtes retrouvés et que vous êtes aussi heureux sinon plus encore...

    Ma princesse... aujourd'hui j'ai le coeur qui éclate de douleur.
    J'ai tous ces souvenirs qui reviennent quand tu es arrivée...
    Je n'étais tellement pas prête dans ma tête. Je ne le savais pas et il m'a fallu 3 mois pour m'en rendre vraiment compte, mais mon coeur a été prêt tout de suite lorsque je t'ai vue, si mal dans la neige... si malade. J'ai tellement cru que tu étais venue mourir là à ce moment-là. Puis tu as commencé à nous montrer qui tu étais réellement. Fragilissime, mais courageuse et forte comme je n'ai jamais vu de ma vie ! Toutes les maladies te tombaient dessus et malgré tout, tu étais heureuse, tu te battais.
    Comme moi, tu n'étais pas prête à m'accepter dans ta vie tout de suite. Nous avons vécu 3 mois un peu bizarres. Mais bien vite tu as commencé à nous faire comprendre que tu n'avais pas besoin d'être proche et dans nos bras pour nous aimer. Et nous t'avons aimée comme il n'est pas possible d'aimer plus...

    Je passe ces 2 ans perdus où tu aurais dû être bien soignée.
    Je souffre déjà assez comme çà pour générer de la colère en moi... Je ne veux pas, je préfère me souvenir des belles choses.
    Je me souviens de tes petits cris à la "Michaël Jackson"... de tes roulés boulés... de tes étirements... de ta façon unique de boire à la fontaine... de ta simplicité et de ta gentillesse. Je me souviens de tellement de choses que mes doigts ne vont pas encore assez vite sur le clavier.
    A partir de 2012 là tu as commencé à revivre vraiment... à renaître à la VIE, avec le traitement du Dr Lazard pour ton coeur... Tu cavalais comme on n'avait jamais vu... Tu sautais, tu es devenue notre "Chichine Chipinette"... qui adorait jouer avec les mimis... qui a accepté chacun des mimis, les uns après les autres avec bienveillance et gentillesse. Tu étais leur maman à tous, le bien-être de cette Cha'Mille aujourd'hui perdue sans toi. Tu étais l'âme de cette maison et notre JOIE DE VIVRE à tous... Plus rien n'est pareil sans toi ma princesse... plus rien !

    Je veux me souvenir que tu es devenue cette Princesse adorée de tous... combattante, VIVANTE, courageuse, heureuse et si ADORABLE... Tu étais tellement facile à vivre... si facile à aimer. J'adore cette vidéo. Lorsque tu avais perdu tous tes poils, pour renaître à la vie... J'aurais tellement tellement tellement voulu que tu restes ainsi encore tant et tant d'années.
    Mais la vie en a décidé autrement pour toi et nous tous.
    Alors je n'ai plus que mes yeux pour pleurer, mon coeur pour t'aimer, et les souvenirs auxquels m'accrocher.

    Il y aura toujours ces maudits 6 ans de mensonges de Sandra qui me resteront sur le coeur. Je n'ai eu le courage de contacter Mme Michau que 15 jours avant ton envol. Je ne me doutais pas que tu t'en irais... je pensais au contraire que tout çà te porterait chance et que tu reviendrais... même si au fond, là... quelque part tout au fond de mon coeur, je savais que tu fatiguais, que tu n'en pouvais plus de te battre encore et encore. Je le savais car tu m'as préparée dans cette communication que j'ai faite avec toi. J'ai eu si peur... tu t'étais placée en position latérale, comme si tu étais "partie"... J'ai dit "non ma Chichine, non n'aie pas peur, tout va bien se passer"... Je ne voulais pas comprendre que c'était toi qui me disais à moi ce qui allait arriver... que c'était inéluctable... J'ai continué ton propre combat ma princesse, me battant à ta place, pour toi...
    Et je pense que tu as gagné tes dernières batailles pour me faire plaisir... pour faire plaisir à Christophe... car je voyais bien dans tes yeux et ton comportement que la JOIE DE VIVRE n'était plus là... Il y avait la fatigue à la place, la lassitude... Tu ne me sentais pas prête. Et tu as profité de partir cette nuit-là, la seule où je me suis autorisée à dormir parce que je pensais que je te retrouverais le lendemain.
    Je me souviens de ces derniers baisers que j'ai déposés sur ta jolie petite tête, la veille... mes mots "Je t'aime, ma princesse, tout va bien se passer, à demain, on reviendra te chercher"... et encore des bisous... Et j'ai vu ton regard plus vif, soulagée de pouvoir enfin mieux respirer... Tu nous as regardés. Tout était permis. J'y ai vraiment cru... tout le monde y a vraiment cru.
    Tu savais bien que si tu partais auprès de moi, je me battrai encore et encore, ne lâchant pas prise. Et je crois sincèrement que tu étais trop fatiguée pour gérer en plus mon mal-être face à cette situation... Je t'aurais encore emmenée aux urgences... Tu aurais peut-être souffert, stressé...
    J'ai beau avoir un mal fou à accepter d'avoir été loin de toi quand tu es partie, je suis convaincue au fond de moi que c'est ce qu'il te fallait à toi... pour ta paix... et je respecte tellement profondément. Je suis tellement fière de toi et je le serai toujours, ma petite Bébé d'Amour. Toujours.

    Ma tête n'a pas tout de suite été prête, mais mon coeur t'a acceptée tout de suite... Au fond de moi je trouvais mille excuses pour ne pas te rendre à ta maîtresse si je la retrouvais.
    Tu es venue mettre un pansement sur mon coeur blessé pendant que je pansais tes blessures du corps et de l'âme à toi aussi... Deux âmes qui souffrent des mêmes choses, nous voilà bien !

    Je me souviens d'avoir fait ce montage... une pierre très précieuse... fragile et forte comme un rock à la fois.
    Une acharnée de la VIE... c'était TOI

    Aujourd'hui tu es auprès de mon Ange, mon Bébé qui t'a envoyée à moi il y a 7 ans... Vous êtes réunis avec notre petit Choupynou que tu aimais tant. Vous devez faire bien des câlinous ensemble... heureux et tendrement enlacés...
    Et tu as retrouvé ta grande amie notre petite princesse Jade avec laquelle tu jouais à la balle rebondissante...
    Et Lolo qui s'est envolé même pas 4 mois avant toi...
    Tous les 5 vous devez être heureux et en paix à présent...
    Mon petit bébé, mon Lilys doit gérer tout çà d'une "aile d'Ange"... mon bébé... mon amour. Sans lui rien de tout cela ne serait arrivé... Depuis qu'il m'a quittée, tout a changé, ma vie n'est plus du tout la même...
    Aujourd'hui tu es auprès de mon bébé d'amour...
    Je sens que lui et toi nous protégez d'une façon bien puissante.
    Soyez heureux ensemble tous les 5 mes petits Anges.

    Au cimetière virtuel, une dame qui se fait appeler "Biscuit" a laissé ce petit texte en messages sur vos petites tombes virtuelles. Je trouve qu'il résume à lui seul tout ce que je ressens.

     

    "Dans notre monde vivent
    des êtres magiques.
    Certains d’entre nous ont eu la
    chance de les rencontrer
    et même de vivre avec eux.
    Parrfois ils ne font que passer
    d’autres fois ils restent des années
    Mais qu’importe le temps.
    Quand on les rencontre
    jamais on ne les oublie,
    c’est la magie qu’ils créent.
    D’un seul regard ils nous apprivoisent
    Et pour toujours nous les aimons.
    Même quand ils s’en vont…."

    Oui, qu'importe le temps, vous avez tous marqué nos vies... et comme dit mon amie Romy, vous avez marqué votre territoire dans nos coeurs, chacun à leur place, bien à l'honneur, tous... Vous avez "griffé" nos coeurs pour y choisir chacun une place de choix. C'est vraiment çà !


    Ma princesse, tu dois le ressentir, à quel point tu me manques.
    Tu dois le ressentir aussi, à quel point je suis soulagée de ne plus te savoir en souffrance. Tu ne méritais pas de souffrir. Tu méritais d'avoir eu une vie de Déesse, de Princesse, sans souffrances, sans malheurs, une vie toute douillette, toute dorée, sans maladies, sans rien à t'embêter... et à l'inverse, ton pauvre petit corps de misère a bien souffert. Ton âme est maintenant là où plus rien de mal ne pourra lui arriver. Plus jamais rien de mal ne t'arrivera ma princesse. Tu as vu cette lumière, tu l'as vue et tu m'as fait envoyer ce message incroyable. Tu es dans cette lumière régénératrice et tu n'as plus mal... plus de gouttes, plus de médicaments, plus rien de mal...
    Maintenant c'est ma souffrance face ta délivrance...
    Il n'y a pas photo, je préfère souffrir et te savoir en paix, même si je ne peux plus te voir. Je te sais heureuse.
    Tu sais, ma Chichine d'Amour, j'ai gardé ta petite fève. Je cherche une jolie boite transparente pour la mettre dedans, un écrin pour ne jamais la perdre... car voir ton nom inscrit au bas d'une fève a été un choc, puis çà m'a apporté une certaine paix intérieurs...
    C'est maintenant que tu es là-bas que tu arrives encore mieux à communiquer avec moi, ma Chichine. Déjà ici tu savais toujours comment m'expliquer ce qui t'arrivait... et tu continues de là-bas loin là-bas et si près de moi...

    Je voulais à nouveau te remercier de nous avoir choisis comme maman et papa terrestres... même si ce n'était que pour 7 ans. Nous sommes fiers d'avoir été choisis, tu nous as comblés de bonheur. Chaque petite chose nous émerveillait de toi.
    Merci de tout ce que tu nous as apporté, tu nous as rendus meilleurs.
    Mon petit Titi t'a envoyée à moi et toi... tu nous as ouvert les yeux sur les malheurs des mimis de dehors. Sans toi aucun des mimis ne serait là. Nous les avons sauvés et toi tu les as acceptés, les uns après les autres, les réconfortant de ta gentillesse et ta profonde bonté. Quelle belle âme tu es ma chérie !!!

     

    Dors, ma petite Bébé Dors... je te chanterai toujours "une chanson douce" comme tu aimais tant, pour bercer ton éternité de mon amour infini... Oublie ton corps endolori par la maladie et fait de doux rêves, enveloppée bien au chaud dans notre amour qui s'envole chaque jour vers ton étoile. Dors bébé dors...

    Ma princesse... je ne peux pas m'arrêter comme toujours...Alors puisqu'il faut arrêter, je m'arrête à "Bébé Dors"... et cette image de nous, comme tu aimais tant te placer sur moi.Merci de cette confiance aveugle que tu as placée en moi en arrivant à la maison. Merci de tout mon être, mon âme, mon coeur. Je sais que si tu avais pu, tu aurais ronronné dans nos bras... ce sera toujours la déchirure qui me restera le plus de toi... ne pas t'avoir vraiment entendue ronronner et en plus t'en empêcher pour ton bien... frustration extrême pour toi et pour moi. Mais tu me comprenais, je le voyais bien. Tu n'avais pas besoin d'être dans mes bras pour me montrer ton amour. Ni toi pour savoir combien je t'aimais... C'est encore plus fort hein ? Ma princesse... 7 ans c'est si peu et c'est toute une vie. Une vie d'amour, de tendresse, de leçons de vie... une vie précieuse... une vie malgré tout heureuse... 

    Merci de m'avoir apporté ces 7 années et d'avoir fait de moi quelqu'un de meilleur. Merci d'être là à te préoccuper encore de moi, à me rassurer avec tes messages de là-bas... MERCI

    Je ne pourrai jamais t'oublier ma princesse. C'est juste impossible.

    S'il te plaît... pour moi fais plein de câlins à mon cher Titi, à petit Choupynou, à notre petite Jade et à petit Lolo... et je t'en envoie toute une expédition aussi rien que pour toi ma chérie.

    Merci pour tout, merci d'avoir été toi et de continuer d'être TOI.

    Je t'aime


    votre commentaire
  •  

    Oh mon dieu que c'est difficile pour moi de faire ce premier hommage à mes 5 bébés réunis ce 11 janvier. Dur d'admettre que ma petite Mel puisse être là parmi mes Anges. J'ai le coeur qui saigne !

    Je n'ai même pas eu le temps de me recueillir de l'envol de mon petit Lory que je devais m'occuper de ma petite Mel, la soigner... en espérant très fort qu'elle aie encore le courage et la force de s'en sortir... J'ai lutté avec Christophe et notre princesse. Mais les maladies ont trop fait de mal à notre princesse et elle s'en est allée même pas 4 mois après Lory...

    Je pleure ce soir, je pleure tous les soirs... et parfois dans la journée...
    Cette nuit aux urgences je pleurais en repensant à tout le calvaire de ma petite Mel ces 6 derniers mois... pour lutter de toutes ses forces contra la maladie...

    Je pleure mes 5 petits anges de tout mon coeur.

    Ils me manquent chacun tellement, chacun à leur façon...

    Mon Titi était mon Bébé, le pilier de ma vie, mon Soleil, ma VIE... qui était fusionnel avec moi. On ne se quittait jamais lui et moi...
    Mon Choupy était mon petit amour, un petit bébé tout douillet et adorable qui adorait être bordé la nuit avant qu'il ne s'endorme.
    Ma Jade était d'une douceur et d'un calme extrême... Gentille avec les mimis et avec nous, elle était la zénitude même, un régal pour nos coeurs.
    Mon Lolo était tranquille. Agé et malade, il avait besoin du calme que lui offrait sa chambre et notre respect. Il adorait jouer avec Christophe et ronronner sous la brosse quand je le soignais...
    Ma petite princesse Mel était mon Soleil, ma joie de vivre, mon antidote contre le mal de Titi... Elle luttait tellement avec tant de force et de courage... Elle nous adorait tout comme tous nos mimis... Elle n'aimait pas les genoux, ni les bras. Mais elle savait mieux que personne communiquer avec nous, nous regarder avec amour et nous montrer son amour...

    Chacun me manque car chacun a sa propre place dans mon âme et dans mon coeur... Ils ne sont plus là et c'est un déchirement de chaque instant...

    J'ai trop de mal à faire cet hommage ce soir.
    Ma gorge est serrée, les yeux remplis de larmes, le coeur douloureux, le ventre vide... mal... si mal...

    Nous ne sommes jamais prêts et nous ne le seront jamais !
    Comment vivre sans les êtres que nous aimons le plus ?
    Comment apprendre à vivre avec la douleur et l'absence ?
    Autant de questions que je me pose depuis le 24 juin 2009, jour abominable où j'ai vécu l'horreur pour la première fois...

    Mes bébés me manquent tellement fort...

    J'espère que vous êtes heureux dans ce monde où plus rien de mal ne vous arrivera... plus jamais rien de mal... jamais.
    Seulement le bonheur, la santé, la lumière, la paix...

    JE VOUS AIME

      

       ange bisous ange bisous ange bisous ange bisous ange bisous

    Maman pour toujours


    votre commentaire
  • Je me réveille chaque jour sous le choc... c'est plus difficile que je ne l'aurais pensé et pourtant je savais que lorsque je perdrais Mel, ce serait très très difficile Sad

    Hier nous organisé de vraies "funérailles" pour notre princesse... 

    Le matin, Christophe a été faire développer des photos de notre princesse, pour que nous ayons sur nous et d'autres pour que nous collions sur son petit cercueil. Il a été chercher le bouquet que nous avions commandé samedi. Un magnifique bouquet de 8 roses blanches magnifiques !

    Nous t'avons accompagnée Princesse...

    Puis à 11 h 15 nous avions emmené notre petite Léah au rendez-vous initialement prévu pour notre princesse... Nous lui avons fait ses vaccins et parlé avec notre vétérinaire. Il était vraiment très désolé pour nous. Il faut dire qu'il y croyait. Je le sais car sinon jamais il n'aurais fait souffrir Mel en lui plaçant une sonde dans le ventre. Il respecte trop les animaux. Mais il nous a dit qu'il pensait vraiment qu'elle s'en sortirait. Il en a déjà posé une bonne quantité de ces sondes et il n'y a jamais eu de rejet... Mais voilà... notre petite princesse qui était fatiguée de souffrir a fait un rejet... 
    Il dit qu'il est possible qu'une bactérie se soit introduite au retrait de la sonde... ou un caillot de sang... Mais que dans tous les cas, le plus probable c'est que notre princesse ait fait une syncope et se soit endormie pour toujours à ce moment-là. Il nous a dit qu'il ne voyait pas comment elle aurait pu souffrir dans les conditions où elle était... ce qui nous a fait du bien à entendre.
    Il était tellement désolé... Sad 

    Ensuite j'ai tout préparé (les 5 musiques, les roses blanches, le photophore et une bougie, la même que pour Lolo, les hommages et sur l'enveloppe j'avais mis une colombe "repose en paix"... j'avais même emmené son nounours, le même qu'elle a emmené contre son coeur)... 

    A 14 h nous sommes allés chercher notre chère petite princesse à la clinique. L'assistante nous l'a remise dans un joli petit cercueil en carton avec des colombes blanches dessus... J'avais préparé la couverture de notre princesse pour poser son petit cercueil dessus, dans la voiture. Nous l'avons installée à l'arrière et j'ai fait tout le voyage à côté d'elle. J'ai collé les deux photos prévues pour cela... celle où elle est toute belle avec sa souris et l'autre où elle est sur le meuble auprès de Titi... elle regarde en avant, belle comme un coeur. Et j'ai écrit sur l'emplacement prévu "PRINCESSE MEL"... Tout le voyage a été difficile... presque 2 h où nous nous sommes remémorés la venue de Mel, sa vie avec nous. Les problèmes mais surtout toute sa JOIE DE VIVRE... sa LUMIERE... Nous pleurions beaucoup. 
    Puis nous sommes arrivés un peu sous le choc, là-bas. Nous avons été pris en charge de façon très humble et bienveillante par le responsable du site... J'ai reconnu sa voix. C'est lui qui m'a appelée 1/4 d'heure avant pour ma Jade et mon Lory... afin que je puisse allumer une bougie... 
    Tout a été fait avec une telle bienveillance, cérémonie, douceur, empathie... 
    Il nous a tout expliqué avec beaucoup de bienveillance... 
    Il allait prendre notre petite princesse pour la préparer... ensuite il nous appellerait pour nous présenter son petit corps, dans une salle spéciale où nous pourrions nous recueillir avec elle 1/4 d'heure, mais il nous a laissé une demi heure... Nous sommes restés avec notre princesse ces derniers instants... J'avais peur de ce qu'on allait voir. Je ne m'attendais pas à la trouver aussi belle... Il l'avait tellement bien préparée, notre Chichine notre princesse. Elle était belle mon dieu qu'elle était belle, si bien mise avec son nounours, ses yeux clos, son beau pelage tout brossé. Elle avait été parfumée, elle sentait bon... On aurait dit un Ange qui dormait paisiblement. Cela nous a touchés jusqu'au plus profond de notre âme, de la voir aussi belle. Le métier de ce monsieur est merveilleux, car il nous permet de revoir nos petits... beaux... et de garder un bon souvenir malgré ce corps sans vie... C'est dur et apaisant à la fois... toute cette bienveillance, cette prise en charge complète de notre douleur, de notre princesse...

    Il y avait des roses rouges, elle était installés sur une table avec un rideau en dessous. C'était beau... vraiment beau... Je ne regrette pas du tout. C'est là qu'on a mis la musique... tout doucement... J'ai pris une rose du bouquet pour placer avec amour sur notre princesse... J'ai placé tous nos hommages tout contre elle... Elle était déjà sur son petit coussin. Et nous lui avons parlé longuement... nous l'avons encore remerciée d'être venue nous voir, demandé pardon d'avoir dormi pendant qu'elle prenait son envol... Nous lui avons beaucoup parlé... beaucoup pleuré aussi. Lorsqu'il a fallu refermer le couvercle, nous n'y arrivions pas... Elle était tellement belle que je ne me lassais pas de la voir, un ANGE ENDORMIE... là dans cette jolie boite, bien installée et soignée... Ce fut dur mais le monsieur nous a aidés.
    Ensuite il nous a conduits dans un petit salon, un dernier regard sur ce petit cercueil contenant le corps malade de notre princesse dont l'âme n'était plus là, mais autour de nous. Le monsieur nous a expliqué qu'il allait l'emmener. A ce moment-là nous avions le choix de regarder dans le petit salon d'attente par écran, l'entrée de notre petite princesse... et d'assister à tout une fois que la porte serait fermée ou de demander d'éteindre l'écran une fois la porte refermée. Nous avons choisi d'assister mais d'éteindre l'écran après. Nous n'avons pas regretté car nous avons pu voir ce monsieur incroyable caresser longuement notre princesse pour nous une dernière fois avant de refermer doucement le petit cercueil et d'y installer ses roses blanches dessus... puis d'insérer notre chère princesse dans cet appareil qui a réduit son petit corps malade en cendres... 
    Puis il est venu nous voir et nous a bien soutenus en nous prenant nos mains avec douceur, en disant que c'était bien d'être venus accompagner notre princesse... 
    Il nous a offert un café, des gâteaux mais nous n'avions pas voulu... et il nous a laissés attendre les 40 minutes normalement prévues. 
    Pendant ce temps nous avons allumé cette bougie... et peaufiné l'hommage que nous avons laissé sur le livre d'or à notre princesse. Nous y avons laissé sa photo, voyant que beaucoup de personnes le faisaient. 

    Nous t'avons accompagnée Princesse...

    Nous t'avons accompagnée Princesse...

    Et pendant ce temps-là, le soleil se posait laissant des couleurs magnifiques dans le Ciel, comme si notre princesse nous disait "He... ne pleurez pas, je suis encore là"... 

    Nous t'avons accompagnée Princesse...

    Puis le monsieur est revenu nous expliquer qu'il allait placer les cendres de notre princesse dans l'urne qu'on a choisie... et qu'il viendrait nous les présenter. Ce qu'il a fait. Tout était très cérémonieux et bienveillant...

    Il nous a demandé un peu l'histoire de notre princesse. Nous l'avons un peu racontée... 
    Vraiment cet homme fait un sacré métier ! 
    Il a tellement bien su rendre belle notre princesse. Je vous dis... un ANGE ENDORMIE.
    Nous avons pris des photos de son petit cercueil, mais pas d'elle. Nous avons voulu garder ces images dans notre coeur... pour toujours. 

    Je suis émerveillée de constater qu'on peut faire çà aussi pour les animaux maintenant... et pas seulement pour les humains. Tout est fait avec autant d'amour, de bienveillance... Notre douleur est vraiment prise en compte... 

    Si je peux le refaire, je le referai. 
    Je ne vous cache pas... il faut une sacré dose de courage pour faire çà. Et il est vrai aussi que c'est plus cher puisque tout est pris en compte... mais si on est dans cette optique et si on peut le faire, c'est bien. Cela apporte une certaine paix intérieure... Cette façon de prendre soin du petit corps de notre princesse nous apaise profondément... même si la douleur reste là, telle quelle ! 

    C'est dur, car on se retrouve une dernière fois face à ce petit corps qu'on a tant chéri, pris dans ses bras, on ne compte plus les milliers de bisous qu'on a fait... les souvenirs merveilleux vécus grâce à l'âme de notre princesse, mais grâce à ce corps... 

    Mais c'est une belle cérémonie. Enfin je veux dire la musique, les fleurs, c'est nous sinon n'y avait pas de musique et des roses rouges en tissu... 
    Mais avec tout ce qu'on a préparé... ce fut une très belle cérémonie... digne de notre princesse bien aimée... 

    Maintenant il va falloir petit à petit apprendre à vivre avec les souvenirs et l'absence insoutenable. 

    Je suis sincère... il va me falloir du temps. 
    Notre petite princesse est venue panser mon coeur blessé... elle avait réussi à me faire sublimer mon amour pour mon Titi... et était devenue à son tour ma petite bébé... Maintenant le gouffre et le silence qu'elle laisse sont insoutenables... 

    Vous ne pouvez pas vous imaginer le silence qui règne dans cette maison malgré nos 14 mimis restants. C'est comme s'ils avaient tous compris et respectent silencieusement... C'est très touchant. Et surtout cela fait encore plus mal.

    La joie de vivre de cette maison est partie... Sad 

    Je n'ai pas de mots pour exprimer mon chagrin... je n'étais pas du tout préparée à cela.
    Non, pas notre princesse... Nous vivions au jour-le-jour... sans jamais penser au lendemain. Tout le monde y a cru. Elle a réussi à s'éclipser doucement, sereinement dans l'autre monde sans prévenir personne... Et elle n'arrête pas de m'envoyer des signes.

    Encore hier, sur ce livre d'or où j'ai écrit un hommage pour elle... Sur la page de gauche que j'ai floutée par respect pour les personnes et le petit chien, ce 23 décembre 2016 un petit caniche nommé Ulysse avait ses hommages. Sa famille était venue comme nous l'accompagner. Des hommages touchants... 
    Il y a des centaines de milliers de noms et il a fallu que sur cette page, le nom Ulysse s'inscrive... en laissant place à une page blanche à côté... 

    Franchement........... je tire mon chapeau très bas à nos petits anges qui savent nous envoyer des signes depuis leur monde... J'avoue que cela m'a fait beaucoup de bien !

    Je pourrai écrire et écrire encore. Je n'arrive plus à m'arrêter alors je vais arrêter comme çà...

    Repose en paix ma princesse... loin de toute souffrance, loin de toute maladie... loin des gouttes, des médicaments, des allers et retours chez les vétérinaires... loin des douleurs. 
    Profite de cette LUMIERE qui te fait tant de bien... régénère-toi, profite de cette merveilleuse santé qui t'est offerte, de cette force dont tu peux profiter enfin à nouveau... et RONRONNE... RONRONNE... RONRONNE à tout va ma puce... toi qui ne réussissais pas à ronronner comme tu l'aurais tant souhaité. C'était un crève-coeur pour moi de t'empêcher de ronronner en te mettant de l'eau dans la bouche car cela créait une détresse respiratoire qui faisait du mal à ton petit coeur.
    J'étais meurtrie à chaque fois que je devais faire çà.
    Maintenant je suis heureuse de savoir que tu peux ronronner sans problèmes... 

    Va ma princesse... vole vers ton dernier voyage et sois heureuse avec Titi, Choupy, Jade et Lory. Nous t'aimerons éternellement.

    coeur Chichine Adorée de notre coeur, pour toujours coeur

    Nous t'avons accompagnée Princesse...

     


    votre commentaire